La véranda et son environnement

Plus que tout autre type de bâtiment, la véranda "vit" étroitement avec son environnement naturel. Lequel conditionne dans une large mesure son comportement thermique. Et de nouveau, il n y a pas deux vérandas identiques à cet égard puisque de nombreux facteurs vont influencer son fonctionnement et la façon dont elle répond aux agressions climatiques.

 

Vous devez donc prêter une attention toute particulière à l'environnement de votre véranda. Selon qu'elle se trouve construite dans une région froide ou chaude, qu'elle est orientée à l'est ou au sud-ouest, qu'elle est entourée ou non d'une végétation importante, vous devrez concevoir de manière très différente sa protection thermique. Et vous aurez à cette étape la possibilité d'opter pour des solutions beaucoup plus écologiques et naturelles que celles offertes par des technologies souvent coûteuses en équipement et en consommation énergétique. 

 Une protection "passiveet écologique 

Au chapitre concernant la gestioclimatique, nous avons passé en revue les principaux équipements requis pour assurer le confort de la vérandasystèmes de chauffage, de climatisation, de protection solaire, etcEn menant une réflexion judicieusevous pourrez certainement substituer à l'un ou l'autre de ces équipements une solution naturelle faisant appel aux vertus de l'environnement végétalUn arbre planté au bon endroit pourra constituer un écran de protection thermique autrement plus performantagréable et esthétique qu'un store de toiture artificielune plante grimpante le long d'une treille pourra fort utilement jouer un rôle efficace contre la lumière envahissante de l'après-midiEt de pluscomme la nature fait toujours bien les choses selon l'adage universellement connu, les plantes à feuilles caduques perdent leur végétation l'hiver et de ce fait ne font plus obstacle pour capter les moindres rayons d'un soleil bienfaisant à la mauvaise saison!

  • Une protection efficace contre le vent 

Une végétation bien implantée peut également intervenir utilement pour protéger la véranda contre les effets du vent, notamment dans certaines régions très exposées (façade océanique par exemple). Le vent joue un rôle non négligeable dans l'apport de froid et une haie ou une rangée d'arbres pourront en atté- nuer la rigueurMême en hiver, leurs troncs dépouillés sauront réaliser une protection efficace. Prenez ce pendant garde à respecter certaines précautions dans ce domaineces végétaux ne devront pas vous priver de l'ensoleillement d'hiver qui est beaucoup plus oblique qu'en été. Ils ne devront donc pas excéder une certaine hauteur par rapport à leur éloigement de la véranda. Un ratio couramment retenu donne une hauteur maximale de l'ordre de 0,4 fois la distanceEn d'autres termes, une haie située à 5 mètres de la véranda ne devra pas excéder 2 mètres de haut. VERANCO vous assure de la parfaite maitrise des contraintes des zones d’altitudes pour une pose parfaiteIl y associe les options adaptées à vos données spécifiques. 

  • La véranda complice de votre jardi

Une véranda agréable ne se conçoit guère (sauf peut-être en milieu urbain) sans un beau jardin qu'elle saura intelligemment mettre en valeurCe jardin préexiste souvent à la construction de la véranda, mais demandera peut-être certains aménagements que vous pourrez concevoir en fonction de cette nouvelle pièceDes cheminements pourront être utilement adaptés à la conformation des ouvrants de la véranda afin de permettre une transitiofacile entre l'intérieur et l'extérieurIl est bien sûr possible de planter une pelouse directement au droit des façades (c'est visuellement très satisfaisant) mais vous penserez aussi aux aspects pratiquesNous vous conseillons donc de prévoir une zone de circulation dallée ou empierrée en périphérie des façadesVous éviterez ainsd'avoir à piétiner votre gazon pour nettoyer les vitrages